Mairie de Soucy - Yonne - Bourgogne Franche Comté

Mairie de Soucy - Yonne - Bourgogne Franche Comté

https://www.yonne.fr/Ma-Commune/SOUCY-89100

http://www.mairie-soucy.fr

Mairie de Soucy   

                                                                                                                                    14 rue de la mairie      89100 Soucy

Tél : 03.86.86.64.43                                                                                                                                  Fax : 03.86.86.50.66

Mail : mairie.soucy@wanadoo.fr

du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30  

Histoire

Moyen Âge

Soucy est un village qui est mentionné au vie siècle sous le nom de Sauciacus. La paroisse relève du diocèse de Sens.

Il est la propriété du Chapitre de la cathédrale de Sens du xiie siècle jusqu'à la Révolution. De ce fait, les chanoines y nomment les officiers de justice (lieutenant et procureur fiscal).

Dans le hameau du Grand-Béon, il y avait une léproserie (lieu d'isolement pour les malades de la lèpre).

Au xive siècle, les Anglais détruisirent le village pendant la guerre de Cent Ans.

L'église est fortifiée. Son clocher est couronné par de magnifiques hourds. En principe, ces travaux dateraient des années qui ont suivi le traité de Brétigny (1360) et le licenciement des armées françaises et anglaise.

Époque moderne

Le village est fortifié, comme au moins 65 villages des pays de l'Yonne, sous le règne de François Ier. Après le désastre de Pavie, l'armée licenciée rentre en France et la soldatesque sans ressource menace la sécurité des campagnes. La proximité de Sens limite l'essor urbain. Le grand chemin de Sens à Nogent-sur-Seine passe par Soucy. Le bourg est dominé par une population de laboureurs et de vignerons.

Le hameau de Jouancy devient le siège d'un fief détenu par des bourgeois de Sens. Il abrite depuis le xiie siècle un moulin à eau donné à l'abbaye de Sainte-Colombe.

Les fiefs de Joinville, et des Pelletiers n'altèrent pas la domination des chanoines.

Le fief de Monthard appartiendra à la famille d'Etienne Bouvier, gendre du peintre de Sens Jean Cousin. Alors que les Bouvier procèdent de vignerons de Soucy devenus apothicaires à Sens, aucun document ne relie le peintre à Soucy. La confusion naît d'une autre famille Cousin identifiée parmi les vignerons du bourg. Le même phénomène touche le musicien Dassoucy. Ce nom d' "artiste" a fait songer au village. Mais ses ancêtres paternels originaires de Sens (les sergents au bailliage Coypeault et Connard) n'ont pas de liens avec Soucy.

Le village est alors dominé par les Store (issus du tuiliers, devenus lieutenants et sires des Pelletiers.

Durant les guerres civiles dites de Religion, un couple réfugié de Saint-Clément, est menacé. Il est incarcéré, ce qui en principe aurait dû assurer sa sécurité. La populace se porte sur la prison, et en extirpe le couple pour le massacrer. Le corps du mari sera placé dans un terrier à blaireau. Les chanoines font enquêter sur ce crime.

La métairie de Béon fournit des revenus au collège de Sens tenus par les Jésuites.

Lieux et monuments

Les édifices de la commune à l'architecture remarquable sont les suivants :

  • l'église Saint-Étienne qui fut reconstruite au xve siècle,
  • le château de Monthard qui date de la fin du xvie siècle,
  • l'auberge du Regain,
  • l'aqueduc de la Vanne, construit pour l'alimentation de Paris en eau potable,
  • un lavoir utilisé jusqu'en 1980.

Personnalités liées à la commune

Jumelages

Depuis l'année 2006, le village de Soucy est jumelé avec Göcklingen (Allemagne).

culture événements association Information Collectivité Commune

 

 

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Nous sommes en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1