5e Art : Littérature

Le mot littérature,

issu du latin litteratura dérivé de littera (la lettre), apparaît au début du xiie siècle avec un sens technique de « chose écrite » puis évolue à la fin du Moyen Âge vers le sens de « savoir tiré des livres », avant d'atteindre aux xviie – xviiie siècles son sens principal actuel : ensemble des œuvres écrites ou orales comportant une dimension esthétique (ex. : « C’est avec les beaux sentiments que l’on fait de la mauvaise littérature » André Gide) ou activité participant à leur élaboration (ex. : « Se consacrer à la littérature »).

La littérature se définit en effet comme un aspect particulier de la communication verbale — orale ou écrite — qui met en jeu une exploitation des ressources de la langue pour multiplier les effets sur le destinataire, qu'il soit lecteur ou auditeur. La littérature — dont les frontières sont nécessairement floues et variables selon les appréciations personnelles — se caractérise donc, non par ses supports et ses genres, mais par sa fonction esthétique : la mise en forme du message l'emporte sur le contenu, dépassant ainsi la communication utilitaire limitée à la transmission d'informations même complexes. Aujourd'hui, la littérature est associée à la civilisation des livres par lesquels nous parlent à distance les auteurs, mais elle concerne aussi les formes diverses de l'expression orale comme le conte (en plein renouveau depuis une trentaine d'années dans les pays occidentaux), la poésie traditionnelle des peuples sans écriture — dont nos chansons sont les lointaines cousines — ou le théâtre, destiné à être reçu à travers la voix et le corps des comédiens. La technologie numérique est cependant peut-être en train de transformer le support traditionnel de la littérature et sa nature.

Le concept de littérature a été régulièrement remis en question par les écrivains comme par les critiques et les théoriciens : c'est particulièrement vrai depuis la fin du xixe siècle où l'on a cherché à redéfinir - comme pour l'art - les fonctions de la littérature (par exemple avec la notion d'engagement pour SartreQu'est-ce que la littérature ?) et sa nature (réflexion sur l'écriture et la lecture de Roland Barthes ou études des linguistes comme Roman Jakobson) et à renouveler les critères esthétiques (du « Il faut être absolument moderne » de Rimbaud au nouveau roman en passant par le surréalisme, par exemple).

Il reste que, riche de sa diversité formelle sans limite autant que de ses sujets sans cesse revivifiés qui disent l'humaine condition, la littérature est d'abord la rencontre entre celui qui, par ses mots, dit lui-même et son monde, et celui qui reçoit et partage ce dévoilement. La littérature apparaît donc comme une profération nécessaire, une mise en mots où se perçoit l'exigence profonde de l'auteur qui le conduit à dire et se dire1.

 

Le premier jour du reste de ma vie

Chronique : Le Premier jour du reste de ma vie

"Le premier jour du reste de ma vie"

de Virginie Grimaldi

Présentation de l'éditeur

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari  : décoration de l’appartement, gâteaux, invités… Tout, y compris une surprise  : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris «  un aller simple pour ailleurs  ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin.
Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde.
 

 

Lire la suite

Suerte

Slam de Romain Boulmé Miras dit Suerte

Adieu madame Pigeot

(17/06/2017)

 

Madame Pigeot, ma tendre et douce
C’est ici que nos chemins se séparent
Moi qui t’ai fait subir tant de secousses
Je n’ai pas eu une conduite tendre à ton égard
Demande à Y S A, tu connais pas ou quoi ?
- « Suerte ralentit stoplait. Suerte ralentit...
Tu vas encore te manger une amende toi »
On s’en fout tant qu’on est encore en vie.
Même essoufflée elle nous a toujours ramené
On a fait les 4 coins de France durant deux années
Elle a été une fidèle compagne pendant cinq ans
Elle méritait bien un hommage maintenant
Et il ne pouvait se faire qu’au pied de l’Astrocafé
Comme dirait Y S A : - « Tinkiète pas ça va bien se passer »
« J’irai slamer sur ta carrosserie » c’est le thème ce soir
Il s’en est passé des choses sur ta banquette dans le noir
Tu emportes avec toi plein de secrets dans ta tombe
J’en ai oublié la moitié, dans ma tête c’est l’hécatombe
J’ai été ton chauffeur et pour moi ce fut un honneur
Tu ne m’en voudras pas si j’en fais chauffer une autre
J’écrirais forcément une histoire différente de la nôtre
Mais tu as bien mérité ton repos n’est pas peur
J’ai décidé de donner ton corps aux ferrailleurs
Ils feront surement battre ton moteur ailleurs
Et ta carrosserie, encore bien conservé pour ton âge
Servira certainement à faire de nouveaux alliages
Bon repos madame Pigeot, ce soir on trinque
Et si tu croises là-haut madame super cinq
Celle avec qui je me suis fait la main
Pas madame cinq doigts, bande de petits malins
Embrasse-la pour moi et fais-lui un câlin
Avec ce que je lui ai fait subir, elle en a besoin
Adieu madame Pigeot, mes respects
Il est temps d’aller fumer le calumet
En mémoire de tes bougies qui s’allumaient
Tu vas enfin pouvoir être en paix
Mais si tu nous le permets, avant de partir
De slamer sur ta carrosserie 
Hey ouais parce qu’il vaut mieux en rire
Laisse-nous dire des conneries
Le mois prochain on leur dit ?
Le thème sera : « j’irai slamer dans ton lit »

Romain Boulmé-Miras Dit Suerte

Lire la suite

Slam de Mike

Résultat de recherche d'images pour "slam"

SOLIDARITÉ

( de Mike Hochstrasser en vidéo)


Je dénonce l’indifférence
Où toute personne ne veut voir que de la souffrance.
Sur terre l’inégalité règne en maître
Et tes amis sont des traîtres.
Je veux être solidaire en respectant mes frères.
Je veux être libre comme l’eau d’une rivière.
Faut le dire, rester sincère,
pour vaincre le cancer.
Comment peux-tu avoir des potos
Sachant que tu parles sur leur dos ?
Chaque personne a des vertus
Et comment peux-tu être déçu ?
Je soutiens la solidarité pour tout stopper.
Stopper l’indifférence, stopper l’inégalité.
Je dénonce l’indifférence,
Où le monde est rempli de violence.
On nous fait que des reproches
Car on n’a pas un sou en poche.
Il faut vivre avec l’amour car
Les vrais t’aimeront pour toujours
Et seul l’amour peut faire face contre l’intolérance,
Et laisse toutes ces souffrances.
Dis-moi comment veux-tu vivre avec ça
Sachant que tu n’as pas le choix ?
Je soutiens les personnes qui ont de la haine
Pour les obliger à briser leurs chaînes.
Remplacer la haine par l’amour
Et avoir le sourire des beaux jours.
Enlevez vos mots d’injustice
Empêchez les autres de pleurer.
Je veux avoir la vraie justice,
Et stopper l’inégalité.
Rencontrer notre amour
Reste encore un long parcours.
Je veux voir des bras s’enlacer.
Et je dis ça, et non pour me vanter.
L’amour que tu donnes à une personne
Doit être juste et sincère.
Et surtout vivre sans amour à vie
C’est juste impossible.
Faire preuve de solidarité
C’est difficile quand on a été ignoré par la société.
On lutte contre la mort
Et les autres disent que tu as tort.
Certes je me nomme Mikor, je ne me fais pas trop respecter
Mais je suis là pour la solidarité.

Lire la suite

Poésie de Muriel Odoyer

Il suffit,
Il suffit d'un rêve
D'une ouverture dans la nuit
D'un chemin qui élève 
Au coeur de l'infini
D'un voile qu'on enlève
Sur ses yeux endormis
D'un petit bout de trêve 
Dans le temps de sa vie

Alors,
Alors on se relève 
L'esprit tout aguerri
Sans armure, ni glaive
On affronte l'ennui
On le perce, on le crève
Sans pitié ni répit
D'un seul coup on l'achève 
On le jette aux oublis

Et puis,
Et puis dans le réel 
L'image trouve sa place
On lui fait la part belle
On l'étreint, on l'embrasse
Comme une joie nouvelle
Qui nous vient, nous dépasse 
Nous donne un autre ciel
Où les nuages s'effacent

Ainsi,
Ainsi on se rappelle
Qu'à chaque jour qui passe
On doit ouvrir ses ailes
S'envoler dans l'espace
Laisser son escarcelle
Retomber de sa masse
Garder dans sa nacelle
Seuls, les rêves que l'on trace

MO, 14/06/2018

 

9782877068635 200x303 2

La Vérité sur l'affaire Harry Quebert

9782877068635 200x303 1La Vérité sur l’affaire Harry Quebert

 c'est un roman policier de Joël Dicker paru le  aux éditions de Fallois-L'Âge d'Homme et ayant reçu la même année le grand prix du roman de l'Académie française et le prix Goncourt des lycéens.

 

 

Lire la suite

31498093 514348085634094 4803044489549578240 n 1

Chronique du livre de Christiane Stalter

 

 "...et ailleurs soufflait la tempête" 
                                                       de Stalter Christiane

Lire la suite

Destin jonathan condamne a me tuer couverture bande 652x1024

Film : LE JOUR OÙ J'AI BRÛLÉ MON CŒUR

Le Jour où j'ai brûlé mon coeur 

est un téléfilm français réalisé par Christophe Lamotte et diffusé le  sur La Une en Belgique puis le  de la même année sur TF1. Ce téléfilm en deux parties, adapté d'une histoire vraie, parle du harcèlement scolaire1.

 

Lire la suite

Martine Platerets

Martine Platerets, qui fait parti aussi de ces auteurs, qui ont soutenu Le Paus'Lecture, dans ses difficultés en participant à chaque fois aux financements participatifs qui ont été lancé, pour que ce dernier ne ferme pas ses portes, malgré l'issu final irrémédiable

Aujourd'hui, elle est de nouveau là, pour l'association, et pour les actions, que cette dernière veut mettre en place, dont le salon du livre SENS Mil'Pages, 3è édition en octobre 2017.

 

 

 

 

Lire la suite

 

 

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Nous sommes en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1