Marie-Catherine d'Aulnoy

D'Aulnoy.jpg

Marie-Catherine Le Jumel de Barneville, baronne d’Aulnoy,

 est une femme de lettres française.

 

« Sa vie privée qui,  n’a pas été exempte de quelques défaillances, a créé autour de son nom une célébrité non moindre que celle de ses travaux littéraires. »

Femme « d’esprit » et scandaleuse, elle est l’un des auteurs à l’origine du genre écrit du conte merveilleux auquel, à la différence d’auteurs comme Charles Perrault, qui ont tâché de polir la matière littéraire qu’ils élaboraient, elle a insufflé un esprit subversif en usant d’allégories et de satires.

Son travail de création littéraire est souvent rapproché de celui de Jean de La Fontaine pour sa critique masquée de la cour et de la société française du xviie siècle.

 

BIOGRAPHIE

Marie-Catherine Le Jumel de Barneville, baronne d’Aulnoy, née à Barneville-la-Bertran en 1,2 et morte à Paris le 

Fille de Claude Le Jumel et de Judith Angélique Le Coustelier, une petite-nièce de la savante Marie Bruneau des Loges, Marie-Catherine Le Jumel de Barneville de petite noblesse normande. Son père, allié aux meilleures familles de la Normandie, a longtemps servi dans les armées de Louis XIV et comptait au nombre de ses parents les d’Estouteville.

Comme il était d’usage à l’époque, sa famille arrange son mariage et, le , à peine âgée de 15 ou 16 ans, elle épouse François de La Motte, baron d’Aulnoy en Brie, fils de Jean de La Motte de Luciere et de Clémence Badon6:9, valet de pied de César de Vendôme, « qui cherchait d’avoir de beaux hommes à son service7. »

De plus de vingt ans son ainé, possédant une réputation de grand buveur et de coureur impénitent, la mauvaise conduite de ce « triste personnage», plus encore que ses débauches particulières, et les voies par lesquelles il s’était élevé, lui ayant fait perdre et consumer la plus grande partie de son bien, il fut réduit, pour subsister, à se faire contrôleur de la maison de S. A. Monseigneur le prince. Elle n’en aura pas moins quatre enfants de lui.

CONFERENCE DE FREDERIQUE DE LIGNIERES à MONS LIVRES

Je prépare ma conférence sur la vie de

Mme d'Aulnoy,

la première à avoir publié un conte de fée littéraire au XVIIème siècle en France.

Donc avant Charles Perrault. Très connue en Angleterre où elle a influencé tous les auteurs de littérature de l'imaginaire, elle est un peu, en quelque sorte, l'ancêtre de la fantasy.

BIBLIOGRAPHIE Selective

Œuvres de l’auteur

Dans sa préface à son dernier roman, Le Comte de Warwick, le seul des livres à être publié sous son véritable nom, Madame d'Aulnoy expliqua son choix :

« Mais on me donne tant de Livres que je n’ay point faits, & cela est si aisé en mettant un D avec des étoiles, que j’aime mieux convenir que le Comte de Warwick, est à moi, que de me laisser attribuer des Livres qui ne m’appartiennent point. »

Elle fit précéder cette déclaration d'une liste des livres qu’elle avait écrits auparavant : lire la suite

 

 

Livres Fantastique Fantasy Culture Générale Écrivains Littérature Contes Merveilleux

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Certaines pages sont en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1