Oradour sur Glane

 

Le massacre d’Oradour-sur-Glane 

désigne la destruction, le , de ce village de la Haute-Vienne, situé à environ vingt kilomètres au nord-ouest de Limoges, et le massacre de sa population (642 victimes), par un détachement du 1er bataillon du 4e régiment de Panzergrenadier « Der Führer » appartenant à la Panzerdivision « Das Reich » de la Waffen-SS. Il s'agit du plus grand massacre de civils commis en France par les armées allemandes, assez semblable à ceux de Marzabotto, ou de Distomo (ce dernier perpétré lui aussi le ), qui transposent sur le front de l'Ouest des pratiques courantes sur le front de l'Est.

Ces événements marquèrent profondément les consciences ; leurs conséquences judiciaires suscitèrent une vive polémique, notamment à la suite de l'amnistie accordée aux Alsaciens « Malgré-nous » qui avaient participé au massacre. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane, situé non loin des ruines du village à peu près conservées en l'état.

 

 

ORADOUR SUR GLANE LE PROCÉS DE L'IMPOSSIBLE

Oradour-sur-Glane Georges : Le dernier meurtrier SS vivant, parle

 

Toile de fond historique

lire la suite

France Presse Récits Journal Biographie Temoignages Culture Générale Patrimoine Histoire Livres

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

 

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Nous sommes en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1