Initiation à la Calligraphie

Résultat de recherche d'images pour "calligraphie"

La calligraphie est, étymologiquement, la belle écriture,

l'art de bien former les caractères d'écriture manuscrite

 

Calligraphie occidentale & orientale 

Presque toutes les civilisations qui pratiquent l'écriture ont développé un art de la « calligraphie ». Toutefois, certaines d'entre elles l'ont élevé à un statut spécial en fonction des contextes historiques ou philosophiques particuliers. Cela peut amener à un questionnement sur l'usage même du mot « calligraphie » lorsqu'il est appliqué à des cultures non gréco-romaines.

Par exemple, la notion de « beau » n'apparaît pas dans le mot japonais qui est traduit en Occident par « calligraphie », le mot japonais 書道 (shodo) signifie « la voie de l'écrit » et ce concept de « voie » renvoie à un univers davantage bouddhique que purement esthétique. Parler de « calligraphie » dans le cas des écrits des grands maîtres ou des moines bouddhistes est même un contresens, dans la mesure où cet acte représente pour eux un dépassement de la dualité du beau et du laid (concept de « voie »).

Par ailleurs, la place de cet art en Asie a été très différente de sa place en Occident, puisque l'apprentissage de l'art du trait était la base de la formation classique du peintre en Asie, dans des civilisations qui ne séparent pas la lettre et le dessin, le mot et l'image, le corps et l'esprit, le matériel et le spirituel. Dans plusieurs civilisations orientales, la calligraphie fait partie des sciences occulteshiérurgie (la pensée, le pinceau, le trait et l'idée philosophique sont indissociables).

Elle est aussi en Occident l'art des moines copistes, mais aussi de grands calligraphes chargés de contribuer au prestige des souverains et de l’aristocratie. En cela, le travail des calligraphes était plus dans la recherche d’une exécution parfaite servant la gloire de leurs commanditaires, qu’une quête purement « esthétique », notion toute contemporaine.

 

  • Calligraphie latine : est associée à l'histoire de l'écriture en Europe avant et après l'utilisation de l'imprimerie et sur la base de l'alphabet latin des Romains. Sa pratique est répertoriée par l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France

  • Calligraphie extrême-orientale  littéralement : « « méthode », « art d'écrire » » ; désigne l'ensemble des arts de la calligraphie des caractères chinois han.
    • En coréen, il désigne également la calligraphie des hangeul, typiquement coréens, probablement extraits de l'écriture phagspa tibéto-mongole de la Dynastie Yuan.
    • En japonais, il désigne également la calligraphie des kanas, syllabaires typiquement japonais1 extraits des caractères chinois. Quels que soient les styles et la démarche propres à l'artiste, la calligraphie est un art de l'écriture, que ce soit d'une langue ou d'une écriture abstraite (voir Calligraphie).
    • Toujours en Extrême-Orient, les peuples Mongols et Toungouses, présents en MongolieChine et Russie (partie sibérienne (mais aussi Europe avec les Kalmouks), utilisent la calligraphie de l'écriture ouïghoure, quasi-systématiquement en Chine et plus marginalement en Mongolie et en Russie, tandis que dans ces derniers pays, la calligraphie de l'alphabet cyrillique est davantage utilisé.
    • Les Aïnous, présents à Sakhaline et dans les Îles Kouriles, en Russie, ou encore à Hokkaidō, au nord du Japon, utilisent quant à eux le cyrillique en Russie et le syllabaire kana japonais dans leur partie japonaise.
    • Les différents types de calligraphies sont généralement liés à des écoles, qui enseignent l'art de faire de beaux caractères dans un type d'écriture existant, avec un certain style, ou bien dans les formes contemporaines dans un mélange d'écritures, voire dans une langue inexistante sous forme abstraite, pour conserver l'essence de la calligraphie, la beauté du geste, du caractère et ou de l'écriture dans son ensemble. Quelle que soit l'origine sur la planète, la calligraphie, à l'instar de la peinture et d'autres arts plastiques, demande l'utilisation de l'ensemble du corps pour s’exprimer pleinement.

 

  • Calligraphie arabe

  • Calligraphie hébraïque

 

ensuite vous avez :  

L' ENLUMINURE

 

Une enluminure est une peinture ou un dessin exécuté à la main qui décore ou illustre un texte, généralement un manuscrit. Les techniques de l'imprimerie et de la gravure ont fait presque disparaître l'enluminure. Toutefois, il existe quelques livres imprimés qui en sont ornés.

Le terme « enluminure » est souvent associé à celui de « miniature ». L'enluminure tantôt se mêle au texte et tantôt s'en éloigne, au point même, parfois, de ne plus entretenir aucune relation avec lui. On peut établir différentes distinctions : scènes figurées, compositions décoratives, initiales ou lettrines, signes divers.

La technique de l'enluminure comporte trois activités : l'esquisse, le mélange des pigments de couleurs avec la colle animale et le coloriage par couche. L'enluminure est réalisée par un « enlumineur », son travail consiste à enjoliver un texte, un récit.

 

 

Source pour certains de nos articles :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Calligraphie

https://www.beauxarts.fr/433-sets-calligraphie

https://fr.wikipedia.org/wiki/Enluminure

http://club.quomodo.com/plumeetlumiere

http://www.belouin.net

 

Calligraphie latine

Matériel de calligraphie

Pour s'initier à la calligraphie, il vous faut le matériel de base simple et peu coûteux pour commencer:

  • un porte-plume, quelques plumes métalliques de tailles différentes (environ 1€ chacune).
  • Du papier à croquis ordinaire ou du papier à photocopieur en ramettes pour les brouillons et exercices,
  • du papier aquarelle pour les premières réalisations,
  • de l'encre, à acheter ou à fabriquer soi-même ( c'est très facile et peu coûteux) et c'est à peu près tout dans un premier temps.

Plus tard, vous pourrez ajouter des godets d'aquarelle pour les enluminures, et essayer d'autres supports: parchemin (coûteux, mais si agréable!) parchemin végétal, papiers de couleur, etc…Enfin, si vous vous lancez dans la dorure à l'or, nous en reparlerons…

En outre, les objets de bureau classiques:

  • un crayon à papier, une bonne gomme, une règle métallique de 30 cm
  • un buvard est bien pratique; à défaut, une feuille de papier blanc que vous poserez sous votre main comme un buvard pour éviter de graisser votre papier, et qui vous servira aussi de brouillon ou d'essuie-plume.
  • un peu de papier essuie-tout pour nettoyer la plume (et les doigts!)
  • un godet d'eau (recyclez un pot de confiture!)
  • une petite boîte pour ranger les plumes.

Pour commencer, "L'ABC du calligraphe" est le plus complet et tout à fait satisfaisant. 

Du même auteur, plus détaillé au moins pour les débuts: Calligraphie; 100 alphabets

Pour en savoir plus : http://club.quomodo.com/plumeetlumiere

Calligraphie extrême-orientale

Résultat de recherche d'images pour "calligraphie extrême-orientale materiel"

Le matériel :

-       De l’encre de chine liquide ou en bâton  (à écraser avec de l’eau)

-       Une pierre à encre

-       Des pinceaux en poils de martre : pinceaux fermes, idéales pour contrôler son tracés

-       Des pinceaux en poils de chèvre : très souple et sans mémoire de forme, en les applatissant, ils permettent de réaliser des tracés plats.

-       Du papier de riz en rouleau ou en bloc.

L'Art de l'Enluminure

Pour faire des enluminures, il vous faut des pinceaux et de la couleur.

Pour les pinceaux, pas de problèmes, les plus fins (000 à 0) en poil de martre feront l'affaire.

Pour la couleur, les avis divergent. Les couleurs acrylique s'utilisent facilement, sèchent vite et tiennent bien au support et dans le temps. Le plus important est qu'elles permettent d'obtenir des résultats gratifiants rapidement. La gouache est aussi très interessante.

Par la suite, si vous voulez travailler "à l'ancienne", avec les éléments de l'époque, vous serez obligé de passer par une recherche personnelle, à la fois dans les livres et parmi les enlumineurs.

La dorure est plus délicate et plus onéreuse.

Le mieux pour débuter est d'utiliser des pigments or mélangés à un vernis brillant ou à de la gomme arabique. Si vous utilisez un vernis, utilisez-en un à base de white spirit plutôt qu'acrylique. Pour faire le mélange, j'utilise une capsule de bière dans laquelle je verse 1 à 2 goutte de vernis, puis j'ajoute la poudre et je touille avec une allumette. Le Saint Michel en page quaternaire est réalisé sur ce principe.

Travailler à la feuille d'or représente un investissement plus important en temps et en argent (or). Il faut se procurer de la feuille d'or double épaisseur et de la mixtion à dorer. Tel quel, cela suffit (comptez 30 à 40 €). Pour obtenir un aspect plus brillant, il est nécessaire de passer par une sous-couche en gesso (recette en page galerie), recouverte de vernis gomme laque avant de passer la mixtion et la feuille d'or. Le plus onéreux est le brunissoir (environ 30 € ) mais il n'est pas utilisable avec toute les mixtions).

 

 

L'enluminure -

Pas à pas

avec le blog de

Plume et Lumière

 

http://club.quomodo.com/plumeetlumiere

 

 

Pour débuter,

Résultat de recherche d'images pour "materiel enluminure"

est un peu plus complet et coûteux que pour la calligraphie. Mais vous pouvez procéder par étapes: pour débuter, puis pour vous perfectionner.

Pour commencer:

  • Une plume fine à dessin pour tracer les contours des motifs ou un feutre très fin
  • de l'encre indélébile, par exemple, l'encre ferro-gallique de calligraphie convient très bien.
  • Des crayons à papier de qualité de plusieurs numéros: HB, 2B, 2H, au moins. Un critérium
  • Un taille crayon, bien sûr.
  • Une gomme souple et une gomme mie de pain, pour le parchemin.
  • Un bon cutter
  • Du papier calque
  • Une équerre et un rapporteur, une règle métallique de 30 cm
  • Une paire de ciseaux
  • Du ruban de masquage
  • des buvards pour protéger votre travail en cours

Vous avez sans doute déjà tout cela. Sinon, comme pour tout le reste, (je me répète un peu, mais bon...) investissez dans des outils de qualité, vous ne le regretterez jamais. Essayez de tailler vos crayons avec un truc fantaisie qui ne taille pas et massacre votre beau crayon: prise de tête, déjà!

  • Des petits contenants pour les couleurs, coquillages, (les huîtres de Noël vont très bien! ) petits pots de confiture ou de maquillage, etc.. (voir trucs et astuces)
  • Des pinceaux en martre Kolinski pour la mise en couleur, ça c'est incontournable! vous allez travailler sur des petites surfaces, et vous avez besoin d'outils souples, nerveux et précis. Prenez soin de vos pinceaux, ils sont assez chers, mais dureront longtemps. Les numéros 000, 1 et 2 sont un bon début.
  • Vous aurez besoin aussi de pinceaux plus ordinaires et plus solides, pour l'assiette à dorer par exemple ou les esquisses: en poils synthétiques, marque "Raphaël" par exemple, n° 0,1,2,3,4 pour commencer. Vous garderez ainsi vos pinceaux martre pour la peinture définitive. Plus un ou deux pinceaux plats et un ou deux pinceaux à lavis plus gros.

 http://club.quomodo.com/plumeetlumiere

Matériel, Conseils & Astuces pour la Calligraphie & l'Enluminure

Les Plumes 

Différentes formes pour des écritures différentes  : Les plumes et autres

 

Comment faire de l'ENCRE 

  1. La grenade est un fruit dont on tire un principe colorant jaune.

Le plus intéressant, c'est que la couleur est contenue nons pas dans les graines mais dans la peau du fruit. Il faut donc enlever les graines (et les consommer) pour ne garder que la peau
Coupez là en morceau que vous recouvrirez largement d'eau dans une casserole. Puis mettez à bouillir pendant 20 mn. Attention, si vous prolongez trop la cuisson vous aurez droit à du sirop ! 
Après filtration au chinois vous obtiendrez ceci. 



La couleur est belle mais un peu pâle.
Pour la rehausser ou la modifier, il suffit d'ajouter de l'alun ou du sulfate de fer.

 

 

Si l'on s'en sert comme encre, on obtient ceci.
Le jus pur est vraiment pale.

Mais avec l'alun, il prend des jolis tons orangés et

avec le fer cela devient un brun noir là aussi très agréable. 

 

 

 

 

 

Sur cet exemple, j'ai badigeonné la feuille de papier avec le jus de grenade puis j'ai calligraphié par dessus avec une solution de sulfate de fer incolore. 



C'est donc très facile d'obetnir ces différentes teintes. Ce qui ne gâte rien c'est qu'elles sont aussi résistantes à la lumière. La prochaine fois que vous mangez des grenades, pensez-y.



 

Conseil pour fabriquer du PARCHEMIN

 

Vous vous promenez en forêt, premièrement, partez à la chasse aux matières premières, les sous-bois sont envahis d'une mane pour vous, pour faire votre parchemin : Ici, des feuilles de fougère. Mais vous pouvez prendre des feuilles de toutes espèces. Les plus fragiles devant être l'objet d'attentions plus importantes.

Découpez les feuilles en petit morceaux mais conservez l'aspect général.

 

Mettez les dans un fait-tout et recouvrez d'eau 

Ajoutez 10% de lessive de soude (soit 200 ml pour 2 l d'eau par exemple) puis faites bouillir 1h30 environ et remuant régulièrement.

ATTENTION

La lessive de soude est un produit très dangereux.

Il faut porter gants et lunettes.

Une goutte dans l'oeil et vous pouvez perdre la vue !

La soude va dégrader la lignine et on obtient un jus très foncé que l'on peut utiliser comme

Rincer plusieurs fois la soude avec de l'eau.  

Pour blanchir les feuilles, il sufit ensuite d'ajouter de l'eau de javel concentrée et d'attendre jusqu'a ce que la couleur désirée soit atteinte. Rincer ensuite jusqu'a cela ne sente plus l'eau de javel.

 

ATENTION
L'eau de javel est aussi dangereuse que la soude

Voilà ce que l'on obtient.  Maintenant, il reste à mettre tout cela en forme

On dispose les feuilles encore humides sur un tamis de manière a faire une page. Les feuilles mouillées adhèrent entres elles. pas besoin de colle. Mais si l'on veut écrire dessus, il faudra encoller la surface avec une solution de gélatine. Sinon, l'encre diffuse.

Le tamis est retourné sur un feutre, recouvert d'un autre feutre et mis entre deux planches avec un poids par dessus. Chaque jour changez les feutres jusqu'a ce qu'ils soient secs. Mettez sous presse pour obtenir une feuille fine et plane. Si vous n'avez pas de feutre, un torchon fera l'affaire

Avec les feuilles de fougère, il est difficile d'obtenir une feuille unie. C'est plutôt à utiliser en décoration.

Il est possible de stopper la décoloration des feuilles à différents stades.

Cela crée de la diversité dans la feuille

Lorsque l'on travaille avec des feuilles d'arbres, voilà ce que l'on peut obtenir.

 

 

 

Écriture Calligraphie Latine Orientale Extrême Orient Encre de Chine Enluminure Encre Naturelle Feuilles d'arbres

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Certaines pages sont en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1