Chrys Demange

 

Chrys Demange - Bachman

Quelques notes en musique  

Texte Chrys Demange – Musique Emmanuel Grison – Youtube - 2016

 

BIBLIOGRAPHIE

                  

Résultat de recherche d'images pour "Chrys Demange –"

L’incomparable descendance du père Jean Rayvanckor

2006 – Editions D. Guéniot

Résultat de recherche d'images pour "Chrys Demange –"

Un sacré chenapan –

Editeur L'officine Date de parution mai 2007 EAN 978-2915680836 ISBN 2915680833 Illustration Illustrations couleur

Résultat de recherche d'images pour "Chrys Demange –"

Les énigmes de Favrolles

Editeur L'officine Date de parution décembre 2007 EAN 978-2355510076 ISBN 2355510075 Illustration Pas d'illustrations Age minimum 12 ans

Résultat de recherche d'images pour "Chrys Demange –"

Les forces de l’invisible

Broché: 259 pagesEditeur : Editions de l'Officine (2 juin 2008)Langue : FrançaisISBN-10: 235551030XISBN-13: 978-2355510304Dimensions du produit: 20 x 1,4 x 14,5 cm

Résultat de recherche d'images pour "Chrys Demange –"

Sous la plume de Mélody

Editeur Ed. de l'Officine Date de parution02 décembre 2009 Nombre de pages164 pages Dimensions20,00 cm x 15,00 cm Poids200 g SupportBroché ISBN / EAN978-2-35551-085-4 - 9782355510854

 

Résultat de recherche d'images pour "Chrys Demange –"

Dix enfances d’écrivaines

(parmi d’autres auteures)

Broché: 200 pages Editeur : Le Pythagore (22 septembre 2010) Collection : Terre natale Langue : Français ISBN-10: 2908456672 ISBN-13: 978-2908456677 Dimensions du colis: 24 x 16 x 2,7 cm

Résultat de recherche d'images pour "Chrys Demange –"

A corps perdu

Editeur Edilivre-Aparis Date de parution 01/08/2011 Collection Tremplin EAN 978-2332455376 ISBN 233245537X

Résultat de recherche d'images pour "Chrys Demange –"

Au pays de mes rêves –

Broché: 32 pagesEditeur : APARIS; Édition : Edilivre collection Classique (10 août 2012)Collection : CLASSIQUELangue : FrançaisISBN-10: 2332495770ISBN-13: 978-2332495778Dimensions du produit: 0,2 x 13,4 x 20,4 cm

Résultat de recherche d'images pour "Chrys Demange –"

Oh ! de là m’entends-tu ?

Editeur Edilivre-Aparis ​Date de parution 20/06/2012 Collection Classique EAN 978-2332495730 ISBN 2332495738

 

Dans le cœur d’un poème 

Broché: 32 pagesEditeur : APARIS; Édition : Edilivre collection Classique (10 août 2012)Collection : CLASSIQUELangue : FranISBN-10: 2332495770ISBN-13: 978-2332495778Dimensions du produit: 0,2 x 13,4 x 20,4 cm

 

  • Enquêtes au cœur de la capitale – 2013 – Ed. Bachman

  • Mystères autour de Marrakech - Tome 3 en voie de composition

 

  • Quelques notes en musique – Texte Chrys Demange –

   Musique Emmanuel Grison – You tube - 2016

 

Pour adultes -

  • Capture 3

Cet appel venu d'ailleurs

Histoires authentiques à caractère médiumnique sous forme de nouvelles...

Capture1 1

L'autre Monde

 Roman fiction ou vision de l'Au-delà... le lecteur choisira

Janvier 2019 – Editions R & G.Bachman

 

 

                                    

                   

BIOGRAPHIE

Paris…1944.

Voici que ce jour, pas tout à fait comme les autres me permettait d’entrer dans l’existence.

Une arrivée en fanfare, sans tambour ni trompette, mais à grands coups d’éclats de bombes. Celles-ci pleuvaient sur l’hôpital qui devait, à cette date mémorable, recevoir mon humble vie.

C’était le 25 août 1944, date à laquelle résistants et alliés faisaient libérer Paris. Quelques bâtiments furent épargnés, notamment celui qui m’accueillait.

Patriote, je suis née,

En plein cœur de l’histoire,

La ville libérée

Hurlait à la victoire.

Sous les bombardements,

J’apparus à ma mère,

Qui, sous les feux ardents,

Pleurait après mon père.

 

Après cinq années d’occupation, les parisiens manquaient de tout. En cette période d’après-guerre, il était difficile de se loger et dans leur nouveau rôle de parents, mes géniteurs ne purent que réintégrer la chambre d’hôtel louée en plein cœur de Paris, avec une charge en plus sur les bras. Il fut décidé qu’un seul enfant serait accueilli au sein du couple. C’est donc en fille unique, entourée de mes seuls parents que je grandis.

Mes principales distractions furent, sans aucune hésitation,

la lecture, le dessin, l’écriture et… le rêve.

 

Je me réfugiais très tôt dans cette douce euphorie. Je m’inventais une autre vie. C’est ainsi que mon esprit se projetait au centre d’histoires inventées de toutes pièces. Je faisais, sans m’en rendre vraiment compte, de ma vie, un véritable roman.

Un conte, parsemé de décors féeriques et dans lequel je me laissais bercer, hors du temps et loin de toute réalité. Cela pouvait se passer à n’importe quel moment de la journée, mais surtout le soir juste avant de m’endormir. Là, je fermais les yeux et m’inventais mille histoires, espérant prolonger celles-ci, jusque dans mes nuits les plus profondes. Cet état était-il dû à notre condition de vie où était-il déjà lié à mes propres gènes ?

A l’école j’étais souvent « dans la lune »… d’après les dires de mon institutrice.

Je partais, suivie de la voix de l’enseignante qui finissait par se perdre dans les airs et que je comparais au vol d’un bourdon. C’était souvent pendant les maths. J’avais horreur de cette matière  et tout ce qui s’y rapportait. Je n’étais pas nulle en tout, seulement dans ce que je n’aimais pas. A la maison, je passais le plus clair de mon temps à dévorer les pages de la Comtesse de Ségur. La plume de cette grande dame a enchanté mon enfance.

J’ai lu tous ses ouvrages, des « Petites filles modèles » aux « malheurs de Sophie », en passant par « Les mémoires d’un Âne » ou « Un bon petit diable ». Ce que madame Mac’Miche a pu me faire rire !

Pendant cet intermède, plus rien autour n’existait, rien d’autre que l’histoire que je tenais à terminer à tout prix.

Ma pauvre mère devait m’interpeller plusieurs fois avant que je ne revienne dans la réalité, ce qui avait le don de l’exaspérer.

Je devais posséder une forte mémoire visuelle car grâce à ces lectures, j’excellais En orthographe, grammaire, rédaction.

Sous l’influence des récitations que l’on apprend en primaire je me passionnais pour la poésie. Je me revois sur l’estrade scandant Molière dans, « Le malade imaginaire ».  J’avais une dizaine d’années.

A l’époque j’aurais aimé faire du théâtre mais, est-il utile de le préciser ? Dans la cour de récréation, j’inventais des contes que je narrais à certaines de mes camarades. Les épisodes se suivaient journellement.

Celles-ci m’écoutaient avec avidité, ce qui avait le don de me motiver.

Très tôt, je m’adonnais à l’écriture et au dessin. J’écrivais tout ce qui me passait par la tête. Je crayonnais des visages, des silhouettes, le chat de la voisine, bref… ce qui s’offrait à mon regard. Plus tard, je composais des textes à caractère poétique que je me plaisais à fredonner sur des airs connus.

J’ai dû quitter l’école très tôt. Souhaitant combler quelques lacunes, par la suite, je me remis à l’étude.

Depuis, je n’ai cessé d’écrire, mais c’est en l’année 2006, qu’un premier ouvrage vit le jour sous les éditions de Dominique Guéniot. Une dizaine d’autres suivront.

Que dire de plus ? Que je reste avant tout, une grande rêveuse. J’aime avant tout… les gens, mon public,

mais aussi…les animaux, les arts, la poésie, la nature, les promenades au grand air, et… la méditation.

 

Chrys Demange

 

Livres Écrivains

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Certaines pages sont en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1