Histoire

Destin jonathan condamne a me tuer couverture bande 652x1024

Film : LE JOUR OÙ J'AI BRÛLÉ MON CŒUR

Le Jour où j'ai brûlé mon coeur 

est un téléfilm français réalisé par Christophe Lamotte et diffusé le  sur La Une en Belgique puis le  de la même année sur TF1. Ce téléfilm en deux parties, adapté d'une histoire vraie, parle du harcèlement scolaire1.

 

Lire la suite

870x489 seznec une

Affaire Guillaume SEZNEC

Photographie de Pierre Quéméneur publiée dans Le Matin du 26 juin 1923
Photographie de Pierre Quéméneur publiée dans Le Matin du 26 juin 1923

Nature du crime Homicide volontaire et faux en écriture privée
Type de crime Meurtre et faux
Titre Affaire Guillaume Seznec
Pays de lieu du crime Drapeau de la France France
Ville Houdan
Paris
Dreux
Le Havre
Morlaix
Date du crime Nuit du 25 au 26 mai 1923
Nombre de victimes 1 : Pierre Quémeneur
Jugement
Statut Affaire jugée : condamné aux travaux forcés à perpétuité ; peine commuée en vingt ans de réclusion le  ; remise de peine de dix ans le  : libéré le 
Tribunal Cour d'assises du Finistère
Formation Cour d'appel de Quimper
Date du jugement
Recours Pourvoi en cassation rejeté le 
Bénéficie de remises de peine collectives le  puis le 1,2
Requêtes en révision rejetées en 1928octobre 19321938juillet 1949juin 19963 & décembre 20064

L’affaire Seznec 

est une affaire criminelle dans laquelle Guillaume Seznec est reconnu coupable, en 1924,

du meurtre de Pierre Quéméneur (conseiller général du Finistère) et faux en écriture privée.

Depuis, le jugement a fait l’objet de neuf demandes de révision, qui ont toutes été rejetées.

Lire la suite

0176873e d989 11e5 a0f2 001517810e22 1

Michèle Juret

Michèle Juret, du temps du salon de thé Le Paus'Lecture, l'avait sollicité pour faire une conférence/dédicace sur ce grand monsieur,

nous l'avons gardé en mémoire, et souhaitons que nous aurons le plaisir de vous faire découvrir cet OUVRAGE, riche de passion égyptienne,

et  faire connaissance avec son auteure MICHELE JURET 

 

Lire la suite

Joëlle Delacroix

Joëlle Delacroix

Les chemins de la Découverte, du  Partage et de l'Histoire se sont croisés un jour de mai 2015, toujours au salon de thé Le Paus'Lecture,

pour le fait de la manifestation ''Les Médiévales de Sens", qui malheureusement furent annulées, mais le lieu qui avait mis en place une triple dédicace avec 

Joëlle Delacroix

Raphaëlle Vinteuil

Sébastien Brunello

 

créa l'animation avec ces auteurs sur le thème médiéval accompagné d'un groupe de musique qui anima l'après-midi, et tout cela en  plein air, dans la rue piétonne de Sens.

Aujurd'hui, Joëlle Delacroix, nous rejoint pour le salon du livre & pour notre Association, en tant que membre actif.

et pour information participe aux MEDIEVALES de CERISIERS en JUILLET 2017

 

2015 05 30

 

Lire la suite

Oradour

Oradour sur Glane

 

Le massacre d’Oradour-sur-Glane 

désigne la destruction, le , de ce village de la Haute-Vienne, situé à environ vingt kilomètres au nord-ouest de Limoges, et le massacre de sa population (642 victimes), par un détachement du 1er bataillon du 4e régiment de Panzergrenadier « Der Führer » appartenant à la Panzerdivision « Das Reich » de la Waffen-SS. Il s'agit du plus grand massacre de civils commis en France par les armées allemandes, assez semblable à ceux de Marzabotto, ou de Distomo (ce dernier perpétré lui aussi le ), qui transposent sur le front de l'Ouest des pratiques courantes sur le front de l'Est.

Ces événements marquèrent profondément les consciences ; leurs conséquences judiciaires suscitèrent une vive polémique, notamment à la suite de l'amnistie accordée aux Alsaciens « Malgré-nous » qui avaient participé au massacre. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane, situé non loin des ruines du village à peu près conservées en l'état.

 

 

Lire la suite

François Bussac

 

 

Lire la suite

Images 1

Giaciometti, Ravenne & Antoine Marcas

5829627 8691979Antoine Marcas est un policier franc-maçon,

personnage principal de la série de romans écrits par Éric Giacometti et Jacques Ravenne.

 

Antoine Marcas est à la fois policier et franc-maçon, ce qui l'expose à des critiques de toutes parts et il est régulièrement obligé de justifier ses choix, autant d'occasions pour les auteurs des romans de développer les diverses philosophies au sein des obédiences rencontrées et de détailler certains rituels auxquels assiste le personnage[réf. nécessaire]. Remarqué lors de sa première grosse affaire (In Nomine), il est poussé par le frère Obèse à intégrer la franc-maçonnerie.

Critique sur les dérives affairistes qui secouent régulièrement la franc-maçonnerie, il s'est réfugié dans l'étude des symboles. Il se considère comme un « fils de la veuve », un pur, « confiant dans les valeurs républicaines et laïques »1.

D'abord à la Brigade Criminelle de Paris, il est par la suite détaché à l'OCBC, Office Central de lutte contre le trafic des biens culturels2 avant de prendre un congé sabbatique d'un an pour raisons médicales 3

De sa vie familiale, on sait peu de choses : marié puis divorcé, un enfant. Les contraintes de la vie de policier, qui plus est à la Brigade Criminelle, sont difficilement compatibles avec la vie de couple. Longtemps, les relations avec son ex-femme ont été compliquées : "entre son fils à l'adolescence tourmentée, son ex-femme qui le harcelait..."4. Au fur et à mesure des romans, leur fils Pierre grandit et la relation avec Antoine, d'abord conflictuelle, s'adoucit peu à peu. c'est Antoine qui a choisi le prénom, « non pas en hommage au premier pape de la chrétienté, mais en référence à la pierre brute que tout maçon se doit de travailler »5.

Son épouse, Aurélia de Crécy-Valois, est décédée en 2008 et enterrée au cimetière du Père-Lachaise 6. Il a ensuite déménagé pour un appartement rue Guénégaud 7.

Personnages récurrents

  • Le « frère Obèse » : le commissaire Hodecourt8 est un franc-maçon influent mais d'une obédience différente de celle d'Antoine Marcas ; il est très fréquent qu'il lui vienne en aide, moyennant cependant une contrepartie ou un service qu'il pourra demander en retour à Antoine malgré les scrupules de ce dernier...

« Au ministère de l'Intérieur, on surnommait ainsi ce commissaire en détachement permanent auprès du cabinet du ministre, maçon à l'embonpoint remarqué et dont les talents de go-between étaient devenus quasi légendaires. On le voyait ainsi surgir comme par enchantement et proposer ses bons offices. Membre d'une obédience traditionaliste reconnue pour son entregent, redouté autant que courtisé, le frère Obèse ne prenait pas son téléphone pour rien. »9

Lire la suite

Mirbeau

Octave Mirbeau

La nature ne dit rien à l'enfant ni au jeune homme. Pour en comprendrel'infinie beauté, il faut la regarder avec des yeux déjà vieillis, avec un coeur quia aimé, qui a souffert.

L'Abbé Jules (1888) de Octave Mirbeau

Lire la suite

 

 

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Nous sommes en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1