Poésies

Sticker citation je serai poete et toi poesie ambiance sticker kc 2613

Suerte

Slam de Romain Boulmé Miras dit Suerte

Adieu madame Pigeot

(17/06/2017)

 

Madame Pigeot, ma tendre et douce
C’est ici que nos chemins se séparent
Moi qui t’ai fait subir tant de secousses
Je n’ai pas eu une conduite tendre à ton égard
Demande à Y S A, tu connais pas ou quoi ?
- « Suerte ralentit stoplait. Suerte ralentit...
Tu vas encore te manger une amende toi »
On s’en fout tant qu’on est encore en vie.
Même essoufflée elle nous a toujours ramené
On a fait les 4 coins de France durant deux années
Elle a été une fidèle compagne pendant cinq ans
Elle méritait bien un hommage maintenant
Et il ne pouvait se faire qu’au pied de l’Astrocafé
Comme dirait Y S A : - « Tinkiète pas ça va bien se passer »
« J’irai slamer sur ta carrosserie » c’est le thème ce soir
Il s’en est passé des choses sur ta banquette dans le noir
Tu emportes avec toi plein de secrets dans ta tombe
J’en ai oublié la moitié, dans ma tête c’est l’hécatombe
J’ai été ton chauffeur et pour moi ce fut un honneur
Tu ne m’en voudras pas si j’en fais chauffer une autre
J’écrirais forcément une histoire différente de la nôtre
Mais tu as bien mérité ton repos n’est pas peur
J’ai décidé de donner ton corps aux ferrailleurs
Ils feront surement battre ton moteur ailleurs
Et ta carrosserie, encore bien conservé pour ton âge
Servira certainement à faire de nouveaux alliages
Bon repos madame Pigeot, ce soir on trinque
Et si tu croises là-haut madame super cinq
Celle avec qui je me suis fait la main
Pas madame cinq doigts, bande de petits malins
Embrasse-la pour moi et fais-lui un câlin
Avec ce que je lui ai fait subir, elle en a besoin
Adieu madame Pigeot, mes respects
Il est temps d’aller fumer le calumet
En mémoire de tes bougies qui s’allumaient
Tu vas enfin pouvoir être en paix
Mais si tu nous le permets, avant de partir
De slamer sur ta carrosserie 
Hey ouais parce qu’il vaut mieux en rire
Laisse-nous dire des conneries
Le mois prochain on leur dit ?
Le thème sera : « j’irai slamer dans ton lit »

Romain Boulmé-Miras Dit Suerte

Lire la suite

Slam de Mike

Résultat de recherche d'images pour "slam"

SOLIDARITÉ

( de Mike Hochstrasser en vidéo)


Je dénonce l’indifférence
Où toute personne ne veut voir que de la souffrance.
Sur terre l’inégalité règne en maître
Et tes amis sont des traîtres.
Je veux être solidaire en respectant mes frères.
Je veux être libre comme l’eau d’une rivière.
Faut le dire, rester sincère,
pour vaincre le cancer.
Comment peux-tu avoir des potos
Sachant que tu parles sur leur dos ?
Chaque personne a des vertus
Et comment peux-tu être déçu ?
Je soutiens la solidarité pour tout stopper.
Stopper l’indifférence, stopper l’inégalité.
Je dénonce l’indifférence,
Où le monde est rempli de violence.
On nous fait que des reproches
Car on n’a pas un sou en poche.
Il faut vivre avec l’amour car
Les vrais t’aimeront pour toujours
Et seul l’amour peut faire face contre l’intolérance,
Et laisse toutes ces souffrances.
Dis-moi comment veux-tu vivre avec ça
Sachant que tu n’as pas le choix ?
Je soutiens les personnes qui ont de la haine
Pour les obliger à briser leurs chaînes.
Remplacer la haine par l’amour
Et avoir le sourire des beaux jours.
Enlevez vos mots d’injustice
Empêchez les autres de pleurer.
Je veux avoir la vraie justice,
Et stopper l’inégalité.
Rencontrer notre amour
Reste encore un long parcours.
Je veux voir des bras s’enlacer.
Et je dis ça, et non pour me vanter.
L’amour que tu donnes à une personne
Doit être juste et sincère.
Et surtout vivre sans amour à vie
C’est juste impossible.
Faire preuve de solidarité
C’est difficile quand on a été ignoré par la société.
On lutte contre la mort
Et les autres disent que tu as tort.
Certes je me nomme Mikor, je ne me fais pas trop respecter
Mais je suis là pour la solidarité.

Lire la suite

Poésie de Muriel Odoyer

Il suffit,
Il suffit d'un rêve
D'une ouverture dans la nuit
D'un chemin qui élève 
Au coeur de l'infini
D'un voile qu'on enlève
Sur ses yeux endormis
D'un petit bout de trêve 
Dans le temps de sa vie

Alors,
Alors on se relève 
L'esprit tout aguerri
Sans armure, ni glaive
On affronte l'ennui
On le perce, on le crève
Sans pitié ni répit
D'un seul coup on l'achève 
On le jette aux oublis

Et puis,
Et puis dans le réel 
L'image trouve sa place
On lui fait la part belle
On l'étreint, on l'embrasse
Comme une joie nouvelle
Qui nous vient, nous dépasse 
Nous donne un autre ciel
Où les nuages s'effacent

Ainsi,
Ainsi on se rappelle
Qu'à chaque jour qui passe
On doit ouvrir ses ailes
S'envoler dans l'espace
Laisser son escarcelle
Retomber de sa masse
Garder dans sa nacelle
Seuls, les rêves que l'on trace

MO, 14/06/2018

 

Poésie de Khalil Gilbran

 

 

LE COEUR DE LA FEMME NE CHANGE PAS AVEC LE TEMPS ET

NE SE TRANSFORME PAS AVEC LES SAISONS.

LE COEUR DE LA FEMME AGONISE LONGTEMPS MAIS NE MEURT PAS.

LE COEUR DE LA FEMME RESSEMBLE À UN DÉSERT

QUAND L'ÊTRE HUMAIN LE PREND POUR UN CHAMP DE BATAILLES

ET DE MASSACRES.

IL ARRACHE SES ARBRES,

BRÛLE SES HERBES,

SOUILLE SES PIERRES DE SANG ET DANS SON SOL,

IL ENTERRE LES OS ET LES CRÂNES.

POURTANT, ELLE DEMEURE PAISIBLE ET CALME.

EN ELLE, LE PRINTEMPS RESTE TOUJOURS LE PRINTEMPS ET

L'AUTOMNE DEMEURE L'AUTOMNE JUSQU'À LA FIN DES TEMPS.

Poésies

Ml poem s 23Copie de ml poem s 317

Quelle est Belle La Terre

Qu’elle est belle la Terre.



Qu’elle est belle la Terre, 
Avec ses vols d’oiseaux 
Qu’on entrevoit soudain 
A la vitre de l’eau ! 
La peur les force vite 
A trouver un couvert. 
Et un homme reste seul 
Derrière le rideau ; 


Qu’elle est belle la Terre 
Avec ses oiseaux 
Avec sa cargaison de grâce 
Et de mystère ! 
Le poète se tient à la vitre des mots. 
Cette beauté qu’il chante, 
Il la donne à son frère 
Qui se lave les yeux 
Dans le matin nouveau. 

 

                            Pierre Menanteau

Menanteau pierre

Pierre Menanteau

Pierre Menanteau, né au Boupère (Vendée) le  et mort à Versailles le , est un poète français.

Son père étant instituteur, Pierre Menanteau suit sa famille à Dompierre-sur-Yon, près de La Roche-sur-Yon. Enseignant lui-même, il est directeur de l’École normale d’instituteurs d’Évreux, puis inspecteur d’Académie à Paris.

Il est auteur de contes, d'anthologies et de florilèges. Il est aussi critique littéraire, membre du jury du Prix Jeunesse, et peintre. Il entretient une correspondance avec des hommes de lettres aussi divers que Georges DuhamelJules SupervielleGaston BachelardMax JacobMaurice FombeureTristan KlingsorMaurice Carême.

Il est toujours resté en relation avec la Vendée, dont les paysages de plaine, de bocage et de bord de mer furent source d’inspiration pour de nombreux textes.

Il est inhumé à Péault en Vendée.

Lire la suite

Frederic fort 2018 06 05

Poésie de Frédéric Fort

D'entrain,
D'entraide,
De soutien ,

Deux anges ,
De bien grandes femmes ,
Pour la culture ,
Pour la nature ,

Au doux mélange ,
D'un artifice ,
Toujours à venir à bout ,
De leur investissement ,

Deux femmes ,
De bien jolis anges ,
De soutien ,
Avec entrain ,
Tout plein d'entre aide ,
Et tous les projets ,
Qui vont avec ,

Et tous les succès ,
With the respect !

 

Frédéric Fort -  05.06.2018

Lire la suite

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Certaines pages sont en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1