Notre Dame de Noëlle Arnoult

 

NOTRE-DAME

Notre-Dame
Est la plus belle des Femmes ;
La cathédrale s'élance à perdre haleine
Par son extraordinaire flèche ciselée,
Très haut dans le Ciel, quelle aubaine !
Afin de, le sourire des Anges, caresser...

… Pourfendre le Dragon
Aux côtés de l'Archange, Saint-Michel ;
Perdre ou recouvrer la raison,
Et Tutoyer ces Anges de nos ailes....

… La Grande Ourse clignote
Jamais, depuis des siècles, ne mégote,
Envoyant des signaux de ralliement,
Eveillant les sourds et repentants...

Au cœur de la Cité,
La seconde flèche dressée
Par Viollet Le Duc, pourfend et supplie,
De ses douze apôtres réunis,
Et de son coq contenant les trois Reliques,
La Voûte Céleste qui, parfois, semble elle-même agnostique,
Quand elle s'emplit de l'Ire divine et de sombres nuages,
Toutefois grandiose et terrible aréopage...

Notre-Dame
Bruisse !... Grande Ame !...
De tant d'Histoire !
Papes et Rois, ou simples quidam,
Pour la Grande Mémoire,
Prêts aux Epousailles de l'âme...

Architecture que l'on vénère,
Génial auteur inconnu,
« Une création humaine, puissante et féconde », fière,
« Comme la Création divine », émue !
« Dont elle semble avoir dérobé 
« Le double caractère : variété et éternité »
Ecrit Hugo, dans « Notre-Dame de Paris »,
Un roman social et historique, qui ravit...

Cet auteur fécond compare
Une araignée tissant « sa rosace »
A une œuvre d'art, belle audace,
Très sure et très rare,
A la Grande Rose du Portail,
Force Cosmique, « Divine Comédie », splendide Bataille ;
Du plus insigne au plus grand, Imprégnation :
Force et Figure de la Création....

La façade, et son ouverture merveilleuse, sibyllines facondes,
Sont une réussite humaine puissante et féconde ;
Spiritualité et ésotérisme
Ont, de leur prisme,
Présidé à bien des destins :
Dévotion, enthousiasme, chagrins...

Notre-Dame propose des lectures hermétiques
De ses attributs fantastiques :
Job se trouvant sur une Pierre Philosophale ;
Une héroïne littéraire – Hugo prônant l'Idéal -
Esmeralda – sans doute « La Table d'Emeraude »
Au regard de l'Alchimiste,
Gracieuse, n'est pas de celles qui minaudent ;
Tout ceci symbolise à la fois le Savoir et l'Aventure Fantaisiste...

De la Sainte Couronne d'Epines, Vénération,
Reliques de la Passion...
Seize siècles de prières ferventes
Font accourir les pèlerins,
Depuis que, dans la nuit du Jeudi au Vendredi Saint,
Jésus fut dans la Tourmente ;
Un morceau de Croix fut ramené par Sainte Hélène
Tandis que Saint-Louis
Construisit, d'or emplie,
La Chapelle du Palais, au siècle treizième...

Les amoureux et poètes
Du Pont Neuf et de l'Ile Saint-Louis,
Moissonnent les lueurs nocturnes de cette ardente Fête,
Accoutumés au Sublime, ignorant l'Ennui...

NOELLE ARNOULT
Mercredi 9 Janvier 2013
17 h

NOTRE-DAME, mon Poème de 2013, et mon dessin de 2017, "L'ile de la Cité" :

Aucune description de photo disponible.

Écrivains

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Certaines pages sont en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1