On dit Cap ?

Préface de Romain Boulmé

 

Le handicap, tant que cela ne nous concerne pas, on n'y est pas forcément sensible, mais lorsque cela nous touche personnellement et que l'on côtoie ce monde et ces personnes pas si « différentes » finalement, on se rend compte de la richesse qu'elles ont à nous apporter. Finalement, tendre la main ou ne pas détourner le regard, c’est faire preuve d’humanité, chose qui n’est pas aisée dans ce monde où tout va à mille à l’heure et dans lequel l’individualisme et l’égo sont mis en avant.
J’ai donc demandé à ceux qui étaient intéressés de m'envoyer un poème reflétant leurs pensées, leurs maux, pour qu’ils nous parlent de leurs handicaps, qu'ils soient physiques, psychiques ou mentaux, génétiques ou accidentels... 
J’ai commencé à recevoir des textes qui m’ont fait découvrir différents handicaps tel que le SPT (Stress post Traumatique) ou encore l’analphabétisme, vu comme une richesse dans le poème « Le sage », etc. Toutes ces formes de handicaps élargissent la vision simpliste que l’on peut s’en faire et permet de les faire découvrir à ceux qui en ignorent l’existence. 
Alors je me suis posé des questions : qu’est-ce que le handicap finalement ? Qu’il soit visible ou invisible, est-ce une incapacité à effectuer certaines choses du quotidien ou une richesse qui nous différencie de la soi-disante « norme » ? Ne serait-ce pas les deux à la fois ? Tout dépend du handicap. De plus, nous ne sommes pas tous égaux face aux difficultés : certaines personnes qui partagent le même handicap arriveront à transformer leurs différences en positif ou non. Il n’y a pas de hiérarchie dans ce domaine. 
Je ne vais pas vous faire une liste de tous les handicaps et il est délicat de vouloir en donner une définition car ce serait encore mettre dans des cases des personnes qui sont déjà catégorisées par leur différence. Cependant, pour une meilleure prise en charge des personnes handicapées, il a été nécessaire d’en établir une. Voici la définition du handicap selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) : « est handicapée toute personne dont l’intégrité physique ou mentale est passagèrement ou définitivement diminuée, soit congénitalement, soit sous l’effet de l’âge ou d’un accident, en sorte que son autonomie, son aptitude à fréquenter l’école ou à occuper un emploi s’en trouvent compromises. »
Le terme handicap désigne la limitation des possibilités d’interaction d’un individu avec son environnement, causée par une déficience provoquant une incapacité, permanente ou non. Il exprime une déficience vis-à-vis d’un environnement, que ce soit en termes d’accessibilité, d’expression, de compréhension ou d’appréhension. Il s’agit donc plus d’une notion sociale que d’une notion médicale. 
Il existe plusieurs classifications, mais celle de l'OMS reste la plus reconnue. Elle a classifié le handicap en 5 catégories : le handicap moteur, le handicap sensoriel, le handicap psychique, le handicap mental, les maladies invalidantes.

Cette anthologie réunit des poèmes de formes libres de tous styles poétiques allant du poème slam écrit pour la scène au texte court en prose. Elle a pour but de sensibiliser le lecteur aux personnes « hors normes ». Des poète(sse)s des quatre coins de France, dont l’une réside à La Réunion mais aussi de Belgique et d’Autriche, vous livrent leurs visions du handicap par des cris du cœurs, des cris de l’âme, des coups de gueules, des appels à la compassion, à l’entraide et à l’acceptation de la différence. Exprimer tout cela par écrit, c’est se mettre à nu et il faut beaucoup de courage. C’est en partageant que nous faisons évoluer les choses. Je vous encourage à sortir de votre bulle pour explorer celles des autres.
Nous sommes au XXIème siècle et avec tous les outils que nous avons aujourd’hui pour nous ouvrir au monde et aux autres, nous ne devrions plus avoir peur de la différence. Quelle personne souffrant d’un handicap invisible n’a jamais essuyé un « tu as deux bras, deux jambes, pourquoi tu te plains ? » Pour manifester de l’empathie, nous devons comprendre, être tolérants et ouverts d’esprit, afin d’éviter ces mots qui blessent inutilement et voir au-delà des apparences. Il y a encore des progrès à faire notamment en matière d’accessibilité dans les lieux publics pour celles et ceux qui ont des difficultés à se déplacer…

Les handicapés, ce sont un peu des héros de science-fiction qui évoluent dans un monde très dur qui n'est pas forcément fantastique mais qui nous ouvrent à d'autres réalités en nous montrant les champs du possible, l’infini des possibilités, et nous prouvent qu’il n’y a pas de limites...

Alors, on dit cap ou pas cap ?

Romain Boulmé « Suerte »

Les bénéfices de cette anthologie seront reversés à l’association « La chanson de Maxence » pour les enfants souffrant de troubles neuro-développementaux.

 

On dit Cap ?

On dit Cap ?


LA CHANSON DE MAXENCE

RÉSUMÉ

« Être différent n’est ni une bonne ni une mauvaise chose, cela signifie simplement que vous êtes suffisamment courageux pour être vous-même. »
Albert Camus

Discipline : poesie Parution : 03-04-2019 Auteur : La Chanson de Maxence ISBN: 978-2-312-06579-3 Format : 150x230 mm Nombre de pages : 186 Série / Collection : Les Editions du Net

 

Livres Poésies Association Éditions Écrivains

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Certaines pages sont en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1