Histoire

Octave Mirbeau

La nature ne dit rien à l'enfant ni au jeune homme. Pour en comprendrel'infinie beauté, il faut la regarder avec des yeux déjà vieillis, avec un coeur quia aimé, qui a souffert.

L'Abbé Jules (1888) de Octave Mirbeau

Lire la suite

Fête Nationale Française - 14 Juillet

Xvm23f0da62 2962 11e5 ae6f 7df45e5d380eLe 14 Juillet est la fête nationale de la République française.

C'est un jour férié en France.

Elle a été instituée par la loi du 6 juillet 1880 qui établit un jour de fête nationale annuelle2,

qui ne précise pas si elle commémore la Fête de la Fédération de 17903, symbole de l'union de la Nation, et/ou l’évènement de la prise de la Bastille du , symbole de la fin de la monarchie absolue4,5 puisqu'elle dispose :

« La République adopte le 14 Juillet comme jour de fête nationale annuelle » .

 

Le site Internet du gouvernement de la République française affirme à la fois :

 

« Si le 14 juillet est généralement associé à la prise de la Bastille en 1789,

c'est dans les faits le 14 juillet 1790, la fête de la Fédération, qui est officiellement commémoré en France »

et

« Dans les faits, de la IIIe République à nos jours, les maires des communes de France et les Français commémorent les deux 14 juillet ».

 

Lire la suite

Cerise - Paris City Magazine

Cerise

www.facebook.com/Magazine-Cerise

 

Partenaire des prix littéraires :

Prix Rive Gauche à Paris
Prix du Savoir et de la Recherche
Prix Guillaume Apollinaire

 

Directrice de la publication, rédactrice en chef : Carole Fernandez - Ravenne

Assistante de rédaction : Karine Jehelmann

Directrion artistique et secrétariat de rédaction : Julie Natanson

 

Lire la suite

Simone Veil

 

Son combat au nom des femmes

 

En 1974, elle est chargée de présenter un projet de loi dépénalisant l'avortement.

 

Ce texte qui lui vaudra les foudre d'une partie de la classe politique,

est adopté le 29 novembre 1974 et entre en vigueur le 17 janvier 1975.

 

http://simoneveil.fr/loi-ivg-avortement

 

 

 

http://simoneveil.fr

Lire la suite

Maman à seize ans - Négative attitude : épisode 1

Mere a seizeans

 

Ce roman est le premier volet d'une tétralogie intitulée :

NÉGATIVE ATTITUDE

Elle raconte le parcours de Juliette au travers de quatre périodes de sa vie.  Après MAMAN à SEIZE ANS et LE CARNET DE CUIR NOIR, elle deviendra une joueuse de poker professionnelle dans FEMME DE LA NUIT. Pour clore, on retrouvera Juliette dans : UNE MAIN TENDUE, où à près de quarante ans, elle devra affronter ses démons.

Lire la suite

D'Agendicum à Sens

Les Sénons (Senones) étaient un peuple gaulois.

Ils occupaient la région du Sénonais, s'étendant sur une partie des départements actuels de l'Yonne et de Seine-et-Marne.

Ils donnèrent leur nom à la ville de Sens qui était leur capitale sous le nom d'Agendicum.

Durant le Haut-Empire, la cité des Sénons faisait partie de la province de Gaule lyonnaise.

Lire la suite

Bonne Fête des Mères

Arabesque

 

La fête des Mères1 est une fête annuelle célébrée en l'honneur des mères dans de nombreux pays.

À cette occasion, les enfants offrent des cadeaux à leur mère, des gâteaux, des fleurs2 ou des objets qu'ils ont confectionnés à l'école ou à la maison. Cette fête est également célébrée par les adultes de tous âges pour honorer leur mère.

La date de la fête des Mères varie d'un pays à l'autre, mais la majorité d'entre eux a choisi de la célébrer en mai.

En Belgique, au Canada, en Suisse et dans de nombreux autres pays, la fête des Mères est célébrée le deuxième dimanche de mai. En France, à Monaco et dans plusieurs pays d'Afrique francophone, elle est célébrée le dernier dimanche de mai, sauf si ce jour coïncide avec la Pentecôte, auquel cas la fête est repoussée au premier dimanche de juin. Au Luxembourg, on fête les mères le deuxième dimanche de juin.

Lire la suite

Gaciometti, Ravenne & Antoine Marcas

5829627 8691979Antoine Marcas est un policier franc-maçon,

personnage principal de la série de romans écrits par Éric Giacometti et Jacques Ravenne.

 

Antoine Marcas est à la fois policier et franc-maçon, ce qui l'expose à des critiques de toutes parts et il est régulièrement obligé de justifier ses choix, autant d'occasions pour les auteurs des romans de développer les diverses philosophies au sein des obédiences rencontrées et de détailler certains rituels auxquels assiste le personnage[réf. nécessaire]. Remarqué lors de sa première grosse affaire (In Nomine), il est poussé par le frère Obèse à intégrer la franc-maçonnerie.

Critique sur les dérives affairistes qui secouent régulièrement la franc-maçonnerie, il s'est réfugié dans l'étude des symboles. Il se considère comme un « fils de la veuve », un pur, « confiant dans les valeurs républicaines et laïques »1.

D'abord à la Brigade Criminelle de Paris, il est par la suite détaché à l'OCBC, Office Central de lutte contre le trafic des biens culturels2 avant de prendre un congé sabbatique d'un an pour raisons médicales 3

De sa vie familiale, on sait peu de choses : marié puis divorcé, un enfant. Les contraintes de la vie de policier, qui plus est à la Brigade Criminelle, sont difficilement compatibles avec la vie de couple. Longtemps, les relations avec son ex-femme ont été compliquées : "entre son fils à l'adolescence tourmentée, son ex-femme qui le harcelait..."4. Au fur et à mesure des romans, leur fils Pierre grandit et la relation avec Antoine, d'abord conflictuelle, s'adoucit peu à peu. c'est Antoine qui a choisi le prénom, « non pas en hommage au premier pape de la chrétienté, mais en référence à la pierre brute que tout maçon se doit de travailler »5.

Son épouse, Aurélia de Crécy-Valois, est décédée en 2008 et enterrée au cimetière du Père-Lachaise 6. Il a ensuite déménagé pour un appartement rue Guénégaud 7.

Personnages récurrents

  • Le « frère Obèse » : le commissaire Hodecourt8 est un franc-maçon influent mais d'une obédience différente de celle d'Antoine Marcas ; il est très fréquent qu'il lui vienne en aide, moyennant cependant une contrepartie ou un service qu'il pourra demander en retour à Antoine malgré les scrupules de ce dernier...

« Au ministère de l'Intérieur, on surnommait ainsi ce commissaire en détachement permanent auprès du cabinet du ministre, maçon à l'embonpoint remarqué et dont les talents de go-between étaient devenus quasi légendaires. On le voyait ainsi surgir comme par enchantement et proposer ses bons offices. Membre d'une obédience traditionaliste reconnue pour son entregent, redouté autant que courtisé, le frère Obèse ne prenait pas son téléphone pour rien. »9

Lire la suite

Maison de la Harpe

Maison de la Harpe Celtique de Dinan

Maison de la Harpe Celtique
Ti an Delenn

 

Hôtel de Kératry julio MMXII 01.JPG

L'ancien Hôtel de Kératry abrite la Maison de la harpe celtique

La Maison de la Harpe Celtique , en breton Ti an Delenn, est un bâtiment du Moyen Âge au 6 rue de l'Horloge à Dinan, renfermant depuis 2003 le siège social du Comité des Rencontres Internationales de Harpe Celtique (CRIHC) et servant de lieu d'expositions et d'ateliers.

 

Placée au cœur de la cité médiévale de Dinan, la Maison de la Harpe s’ouvre à des traditions à la fois proches et lointaines.

Pour tout savoir sur la harpe celtique et les harpes traditionnelles du monde, une visite s’impose !

Selon la programmation, différentes expositions vous sont proposées :

l’exposition « Harpes des Celtes, corps et âme », qui présente au fil d’un parcours ludique et pédagogique, l’histoire de la harpe celtique, ses légendes et sa fabrication ou des expositions temporaires. Sans oublier de nombreuses animations pour les petits comme les plus grands, autour de l’instrument, des ateliers, des concerts et un lien toujours renouvelé avec les musiciens… pour le plus grand plaisir de nos oreilles !

Un espace boutique vous offre également un grand choix de CD, livres et partitions.

La Maison de la Harpe est gérée par le Comité des Rencontres Internationales de Harpes Celtiques (CRIHC), association loi 1901, dont l’objectif est de promouvoir la harpe celtique, sous toutes ses formes. Le CRIHC organise tous les étés depuis 1989 les Rencontres Internationales de Harpe Celtique, festival à la renommée internationale.

Lire la suite

Affaire Guillaume SEZNEC

Photographie de Pierre Quéméneur publiée dans Le Matin du 26 juin 1923
Photographie de Pierre Quéméneur publiée dans Le Matin du 26 juin 1923

Nature du crime Homicide volontaire et faux en écriture privée
Type de crime Meurtre et faux
Titre Affaire Guillaume Seznec
Pays de lieu du crime Drapeau de la France France
Ville Houdan
Paris
Dreux
Le Havre
Morlaix
Date du crime Nuit du 25 au 26 mai 1923
Nombre de victimes 1 : Pierre Quémeneur
Jugement
Statut Affaire jugée : condamné aux travaux forcés à perpétuité ; peine commuée en vingt ans de réclusion le  ; remise de peine de dix ans le  : libéré le 
Tribunal Cour d'assises du Finistère
Formation Cour d'appel de Quimper
Date du jugement
Recours Pourvoi en cassation rejeté le 
Bénéficie de remises de peine collectives le  puis le 1,2
Requêtes en révision rejetées en 1928octobre 19321938juillet 1949juin 19963 & décembre 20064

L’affaire Seznec 

est une affaire criminelle dans laquelle Guillaume Seznec est reconnu coupable, en 1924,

du meurtre de Pierre Quéméneur (conseiller général du Finistère) et faux en écriture privée.

Depuis, le jugement a fait l’objet de neuf demandes de révision, qui ont toutes été rejetées.

Lire la suite

Bienvenue

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site