1er Art : Architecture

L'architecture est l'art majeur de concevoir des espaces et de bâtir des édifices, en respectant des règles de construction empiriques ou scientifiques, ainsi que des concepts esthétiques, classiques ou nouveaux, de forme et d'agencement d'espace, en y incluant les aspects sociaux et environnementaux liés à la fonction de l'édifice et à son intégration dans son environnement, quelle que soit cette fonction : habitable, sépulcrale, rituelle, institutionnelle, religieuse, défensive, artisanale, commerciale, scientifique, signalétique, muséale, industrielle, monumentale, décorative, paysagère, voire purement artistique.

C'est pourquoi l'architecture est définie comme « une expression de la culture ». Elle est reconnue comme le premier des arts majeurs dans la classification des arts, communément admise, du xxe siècle, des 9 arts majeurs et fait partie des beaux-arts.

L'Architecture désigne également l'ensemble des connaissances et des techniques de cet art de concevoir et de construire des structures complexes, englobant les édifices terrestres, les espaces et les paysages modifiés par l'homme répondant à des critères architecturaux, les artefacts habitables naviguant sur l'eau et sous l'eau (architecture navale) et dans l'espace (architecture spatiale), que l'humanité a pu imaginer et réaliser au fil des millénaires.

 

Source Wikipédia

Fort de Fouras

Le Fort de Fouras ou Sémaphore de Fouras est le château fort médiéval de Fouras, petite ville située en Aunis dans le département de la Charente-Maritime.

Il est aussi improprement dénommé par les dépliants touristiques le Fort Vauban, bien que l'essentiel de sa construction soit bien antérieur à l'intervention de Vauban.

image illustrative de l’article Fort de Fouras

Lire la suite

D'Agendicum à Sens

Les Sénons (Senones) étaient un peuple gaulois.

Ils occupaient la région du Sénonais, s'étendant sur une partie des départements actuels de l'Yonne et de Seine-et-Marne.

Ils donnèrent leur nom à la ville de Sens qui était leur capitale sous le nom d'Agendicum.

Durant le Haut-Empire, la cité des Sénons faisait partie de la province de Gaule lyonnaise.

Lire la suite

Langres

Langres (prononcé [lɑ̃gʁ]) est une commune française du département de la Haute-Marne, dont elle est l'une des deux sous-préfectures, en région Grand Est.

Ayant une histoire plus que millénaire d'envergure nationale, son site défensif ayant été occupé depuis le Néolithique, Langres avait au xviie siècle une réputation d'invincibilité : « La ville est dans une assiette renversée si avantageuse et habitée d’un peuple si guerrier qu’elle passe pour la pucelle du pays1. ». La ville est classée ville d'art et d'histoireville fleurie et ville internet. Ses habitants sont les Langrois, ceux de l'époque gauloise étant les Lingons.

http://www.langres.fr

Langres 52 01

https://www.tourisme-langres.com

Lire la suite

Château de Piffonds

Ce château a été construit par

la famille de Courtenay à la fin du XIII e siècle.

En 1309, Philippe le Bel, en visite à Courtenay, aurait résidé à Piffonds.

Changeant souvent de mains, un temps confisqué à la Révolution,

il est vendu en 1835 à

la famille de Bonardi de Ménil, ses derniers châtelains.

 

Mis à nouveau en vente en 1843, le domaine ne trouve pas acquéreur. Le notaire procède à une vente par lots. La commune devient ainsi propriétaire de la partie centrale en 1849.

La partie sud-est a été achetée il y a 17 ans par un Parisien, qui en a fait sa résidence secondaire. « J'ai été séduit par le village, le très bon accueil, la proximité de Paris. Il y avait une restauration à faire, mais le gros 'uvre et la toiture étaient en bon état. L'intérieur a dû être pillé dans les années 60, mais j'ai pu sans trop de difficultés rendre le bâtiment très habitable. »

Alexis Dejaeger est le nouveau maître de la partie ouest depuis 18 mois. Pour lui, c'est un achat passion, un projet de rénovation aiguisé par son métier (Compagnie médiévale).

« La toiture, à la jonction avec la partie communale et la tour, en attente de son toit en poivrière, sont à restaurer. La commune préparant de son côté la réfection des toitures, peut-être pourrait-on synchroniser ces travaux. Le château est inscrit sur la liste complémentaire des Monuments historiques, ce qui ouvre la possibilité de subventions, mais crée aussi des contraintes importantes. Quant au pigeonnier, remis en état à la fin du XV e siècle, il est aujourd'hui en péril. Avec des moyens modestes, mais beaucoup de ténacité, je me suis fixé une période de cinq ans pour réhabiliter l'ensemble et venir y habiter. »

J.-C. S.

Source

 

www.fondation-patrimoine.org/les-projets/chateau-de-piffonds

www.yonne-89.net/Chateau de Piffonds

Lire la suite

Chapelle Saint Léonard - Les Clérimois - Yonne - Bourgogne

 

photo  trouvée sur le net Chapelle Saint Léonard - Les ClérimoisLes clerimois fr 89 chapelle saint leonard 03 gerard2

 

  Photographies de SENS YONNE DECOUVERTE                      

 

Copie de projet7Projet7

 

 

La chapelle Saint Léonard, édifiée dans la première moitié du XVIIe siècle, a servi de lieu de culte aux habitants des Clérimois, alors hameau de Foissy-sur-Vanne et Chigy.
Le lieu est abandonné pendant une partie du XVIIIe siècle, puis ouvert à nouveau au culte, grâce à l’arbitrage du Cardinal de Luynes, Archevêque de Sens.
Au XIXe siècle, la chapelle reçoit une première restauration puis est à nouveau délaissée au profit d’un bâtiment plus petit au centre du bourg.

Après un siècle d’abandon qui s’est traduit par de fortes dégradations et quelques pillages, l’Association de Restauration de la Chapelle Saint Léonard constituée en 1988, sauve l’édifice d’une disparition certaine par l’action d’un groupe de bénévoles. Leurs interventions ont permis de remédier aux conséquences liées à l’usure du temps, sans toutefois traiter la cause de ces désordres.

 
         
 

 

 

 

 

NATURE DES TRAVAUX

( Source : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/chapelle-saint-leonard-les-clerimois )

 

L’état sanitaire d’une partie de la toiture entraine une dégradation de la charpente. La poussée ainsi exercée a de fortes conséquences sur les pignons Est et Ouest qui menacent de s’écrouler à court terme.

Pour la conservation de notre patrimoine, la commune a décidé d’engager, dans un premier temps, les travaux d’urgence qui s’imposent et qui auront aussi pour effet de remédier définitivement au problème de stabilité de l’ouvrage.

Dans un deuxième temps, la restauration de notre chapelle s’orientera vers un retour à son usage initial, augmenté d’une utilisation plus culturelle à destination des associations (concerts, expositions, etc.).

Les aides publiques accordées (État, Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté), permettront de financer une partie de l’opération, mais la somme restant à la charge communale reste non négligeable.

C’est pourquoi le Conseil Municipal et l’Association de Restauration de la Chapelle Saint Léonard ont souhaité mettre en place une souscription publique, en partenariat avec la Fondation du patrimoine, afin que chacun, particulier, entreprise, amoureux de notre commune puisse nous soutenir dans cette belle aventure.

Préservons aujourd’hui notre patrimoine pour nos enfants, comme nos anciens l’ont fait pour nous. Les donateurs pourront bénéficier grâce à la Fondation du patrimoine, d’avantages fiscaux incitatifs et cette dernière apportera une aide financière complémentaire, en fonction des dons collectés.

Notre patrimoine a besoin de nous, venons lui en aide !

 

Lire la suite

Chapelle Saint Félix - Merry La Vallée - Yonne - Bourgogne

Association de Sauvegarde du site Saint-Félix :
  4, place Henri-Chamvres
89110 Merry-la-Vallée
Chapelle Saint Félix - Merry-la-Vallée

Située dans un cadre remarquable, dans les bois de Merry-la-Vallée, cette chapelle est dédiée aux enfants maltraités dans le monde.

En 487, un enfant nommé Félix fut martyrisé par les barbares, en son petit village de Merry-la-Vallée. On ne sait rien d’autre de lui, sinon que dès la fin du VIIIe siècle, les textes évoquent une église Saint-Félix aux environs d’Egleny.

Détruite plusieurs fois, la chapelle a été reconstruite une première fois en 1843. Tombée en ruine faute d'entretien, elle a été entièrement restaurée de 1992 à 1995 par l'association de sauvegarde su site Saint-Félix

Lire la suite

Bienvenue

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site