Patrimoine

 

se définit comme l'ensemble des biens, matériels ou immatériels, ayant une importance artistique et/ou historique certaine, et qui appartiennent soit à une entité privée (personne, entreprise, association, etc.), soit à une entité publique (commune, département, région, pays, etc.) ; cet ensemble de biens culturels est généralement préservé, restauré, sauvegardé et montré au public, soit de façon exceptionnelle (comme les Journées européennes du patrimoine qui ont lieu un week-end au mois de septembre), soit de façon régulière (château, musée, église, etc.), gratuitement ou au contraire moyennant un droit d'entrée et de visite payant.

  • Le patrimoine dit « matériel » est surtout constitué des paysages construits, de l'architecture et de l'urbanisme, des sites archéologiques et géologiques, de certains aménagements de l'espace agricole ou forestier, d'objets d'art et mobilier, du patrimoine industriel (outils, instruments, machines, bâti, etc.).
  • Le patrimoine immatériel peut revêtir différentes formes : chants, coutumes, danses, traditions gastronomiques, jeux, mythes, contes et légendes, petits métiers, témoignages, captation de techniques et de savoir-faire, documents écrits et d'archives (dont audiovisuelles), etc.

Le patrimoine fait appel à l'idée d'un héritage légué par les générations qui nous ont précédés, et que nous devons transmettre intact ou augmenté aux générations futures, ainsi qu'à la nécessité de constituer un patrimoine pour demain. On dépasse donc largement la simple propriété personnelle (droit d'user « et d'abuser » selon le droit romain). Il relève du bien public et du bien commun.

« La culture ne s'hérite pas, elle se conquiert. »

— André Malraux (1935)

 

Sommaire (Souce wikipédia)

 

 

 

Histoire

Lieux à Visiter

Autres...

 

Ddhc

La Déclaration universelle des droits de l'homme

Préambule

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme.

Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.

Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité des droits des hommes et des femmes, et qu'ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Considérant qu'une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

L'Assemblée générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforcent, par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d'en assurer, par des mesures progressives d'ordre national et international, la reconnaissance et l'application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.

Lire la suite

11 novembre 1918

Armistice de 1918

Résultat de recherche d'images pour "11 novembre 1918"L’armistice de 1918,

signé le  à 5 h 15

Résultat de recherche d'images pour "11 novembre 1918"

 

marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la défaite totale de l'Allemagne, mais il ne s'agit pas d'une capitulation au sens propre.

Le cessez-le-feu est effectif à 11 heures1,2,  dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons, et qui annonçe la fin d'une guerre qui a fait pour l'ensemble des belligérants plus de 18,6 millions de morts, d'invalides et de mutilés, dont 8 millions de civils. Les représentants allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d'état-major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.

Cette photographie a été prise après la signature de l'armistice à la sortie du « wagon de l'Armistice » du train d'état-major3 du maréchal Ferdinand Foch (deuxième à partir de la droite).

Plus tard, le , à Versailles, est signé le traité de paix, qui met réellement fin à l'état de guerre.

 

 

A Versailles, la Galerie des Glaces : la table où sera signé le traité de paix : [photographie de presse] / Agence Meurisse

A Versailles, la Galerie des Glaces : la table où sera signé le traité de paix : [photographie de presse] / Agence Meurisse

Lire la suite

Fort de Fouras

Le Fort de Fouras ou Sémaphore de Fouras est le château fort médiéval de Fouras, petite ville située en Aunis dans le département de la Charente-Maritime.

Il est aussi improprement dénommé par les dépliants touristiques le Fort Vauban, bien que l'essentiel de sa construction soit bien antérieur à l'intervention de Vauban.

image illustrative de l’article Fort de Fouras

Lire la suite

558px logo monument historique rouge sans texte svg

Monuments Historiques de Sens -89100

 

www.culture.gouv.fr : Monuments-historiques-Sites-patrimoniaux-remarquables

wikipedia.org : Monuments historiques

Lire la suite

Ob cdd76b juillet 14 1 1

Fête Nationale Française - 14 Juillet

Xvm23f0da62 2962 11e5 ae6f 7df45e5d380eLe 14 Juillet est la fête nationale de la République française.

C'est un jour férié en France.

Elle a été instituée par la loi du 6 juillet 1880 qui établit un jour de fête nationale annuelle2,

qui ne précise pas si elle commémore la Fête de la Fédération de 17903, symbole de l'union de la Nation, et/ou l’évènement de la prise de la Bastille du , symbole de la fin de la monarchie absolue4,5 puisqu'elle dispose :

« La République adopte le 14 Juillet comme jour de fête nationale annuelle » .

 

Le site Internet du gouvernement de la République française affirme à la fois :

 

« Si le 14 juillet est généralement associé à la prise de la Bastille en 1789,

c'est dans les faits le 14 juillet 1790, la fête de la Fédération, qui est officiellement commémoré en France »

et

« Dans les faits, de la IIIe République à nos jours, les maires des communes de France et les Français commémorent les deux 14 juillet ».

 

Lire la suite

Simone veil le 18 mars 2010 apres la ceremonie qui lui fait rejoindre les quot immortels quot de l academie francaise photo francois guillot afp 1530017511

Simone Veil

 

Son combat au nom des femmes

 

En 1974, elle est chargée de présenter un projet de loi dépénalisant l'avortement.

 

Ce texte qui lui vaudra les foudre d'une partie de la classe politique,

est adopté le 29 novembre 1974 et entre en vigueur le 17 janvier 1975.

 

http://simoneveil.fr/loi-ivg-avortement

 

 

 

http://simoneveil.fr

Lire la suite

D'Agendicum à Sens

Les Sénons (Senones) étaient un peuple gaulois.

Ils occupaient la région du Sénonais, s'étendant sur une partie des départements actuels de l'Yonne et de Seine-et-Marne.

Ils donnèrent leur nom à la ville de Sens qui était leur capitale sous le nom d'Agendicum.

Durant le Haut-Empire, la cité des Sénons faisait partie de la province de Gaule lyonnaise.

Lire la suite

Blogger image 161789963

Bonne Fête des Mères

Arabesque

 

La fête des Mères1 est une fête annuelle célébrée en l'honneur des mères dans de nombreux pays.

À cette occasion, les enfants offrent des cadeaux à leur mère, des gâteaux, des fleurs2 ou des objets qu'ils ont confectionnés à l'école ou à la maison. Cette fête est également célébrée par les adultes de tous âges pour honorer leur mère.

La date de la fête des Mères varie d'un pays à l'autre, mais la majorité d'entre eux a choisi de la célébrer en mai.

En Belgique, au Canada, en Suisse et dans de nombreux autres pays, la fête des Mères est célébrée le deuxième dimanche de mai. En France, à Monaco et dans plusieurs pays d'Afrique francophone, elle est célébrée le dernier dimanche de mai, sauf si ce jour coïncide avec la Pentecôte, auquel cas la fête est repoussée au premier dimanche de juin. Au Luxembourg, on fête les mères le deuxième dimanche de juin.

Lire la suite

Bienvenue

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site