Patrimoine

 

se définit comme l'ensemble des biens, matériels ou immatériels, ayant une importance artistique et/ou historique certaine, et qui appartiennent soit à une entité privée (personne, entreprise, association, etc.), soit à une entité publique (commune, département, région, pays, etc.) ; cet ensemble de biens culturels est généralement préservé, restauré, sauvegardé et montré au public, soit de façon exceptionnelle (comme les Journées européennes du patrimoine qui ont lieu un week-end au mois de septembre), soit de façon régulière (château, musée, église, etc.), gratuitement ou au contraire moyennant un droit d'entrée et de visite payant.

  • Le patrimoine dit « matériel » est surtout constitué des paysages construits, de l'architecture et de l'urbanisme, des sites archéologiques et géologiques, de certains aménagements de l'espace agricole ou forestier, d'objets d'art et mobilier, du patrimoine industriel (outils, instruments, machines, bâti, etc.).
  • Le patrimoine immatériel peut revêtir différentes formes : chants, coutumes, danses, traditions gastronomiques, jeux, mythes, contes et légendes, petits métiers, témoignages, captation de techniques et de savoir-faire, documents écrits et d'archives (dont audiovisuelles), etc.

Le patrimoine fait appel à l'idée d'un héritage légué par les générations qui nous ont précédés, et que nous devons transmettre intact ou augmenté aux générations futures, ainsi qu'à la nécessité de constituer un patrimoine pour demain. On dépasse donc largement la simple propriété personnelle (droit d'user « et d'abuser » selon le droit romain). Il relève du bien public et du bien commun.

« La culture ne s'hérite pas, elle se conquiert. »

— André Malraux (1935)

 

Sommaire (Souce wikipédia)

 

 

 

Histoire

Lieux à Visiter

Autres...

 

Fort de Fouras

Le Fort de Fouras ou Sémaphore de Fouras est le château fort médiéval de Fouras, petite ville située en Aunis dans le département de la Charente-Maritime.

Il est aussi improprement dénommé par les dépliants touristiques le Fort Vauban, bien que l'essentiel de sa construction soit bien antérieur à l'intervention de Vauban.

image illustrative de l’article Fort de Fouras

Lire la suite

Monuments Historiques de Sens -89100

 

www.culture.gouv.fr : Monuments-historiques-Sites-patrimoniaux-remarquables

wikipedia.org : Monuments historiques

Lire la suite

Fête Nationale Française - 14 Juillet

Xvm23f0da62 2962 11e5 ae6f 7df45e5d380eLe 14 Juillet est la fête nationale de la République française.

C'est un jour férié en France.

Elle a été instituée par la loi du 6 juillet 1880 qui établit un jour de fête nationale annuelle2,

qui ne précise pas si elle commémore la Fête de la Fédération de 17903, symbole de l'union de la Nation, et/ou l’évènement de la prise de la Bastille du , symbole de la fin de la monarchie absolue4,5 puisqu'elle dispose :

« La République adopte le 14 Juillet comme jour de fête nationale annuelle » .

 

Le site Internet du gouvernement de la République française affirme à la fois :

 

« Si le 14 juillet est généralement associé à la prise de la Bastille en 1789,

c'est dans les faits le 14 juillet 1790, la fête de la Fédération, qui est officiellement commémoré en France »

et

« Dans les faits, de la IIIe République à nos jours, les maires des communes de France et les Français commémorent les deux 14 juillet ».

 

Lire la suite

Simone Veil

 

Son combat au nom des femmes

 

En 1974, elle est chargée de présenter un projet de loi dépénalisant l'avortement.

 

Ce texte qui lui vaudra les foudre d'une partie de la classe politique,

est adopté le 29 novembre 1974 et entre en vigueur le 17 janvier 1975.

 

http://simoneveil.fr/loi-ivg-avortement

 

 

 

http://simoneveil.fr

Lire la suite

D'Agendicum à Sens

Les Sénons (Senones) étaient un peuple gaulois.

Ils occupaient la région du Sénonais, s'étendant sur une partie des départements actuels de l'Yonne et de Seine-et-Marne.

Ils donnèrent leur nom à la ville de Sens qui était leur capitale sous le nom d'Agendicum.

Durant le Haut-Empire, la cité des Sénons faisait partie de la province de Gaule lyonnaise.

Lire la suite

Bonne Fête des Mères

Arabesque

 

La fête des Mères1 est une fête annuelle célébrée en l'honneur des mères dans de nombreux pays.

À cette occasion, les enfants offrent des cadeaux à leur mère, des gâteaux, des fleurs2 ou des objets qu'ils ont confectionnés à l'école ou à la maison. Cette fête est également célébrée par les adultes de tous âges pour honorer leur mère.

La date de la fête des Mères varie d'un pays à l'autre, mais la majorité d'entre eux a choisi de la célébrer en mai.

En Belgique, au Canada, en Suisse et dans de nombreux autres pays, la fête des Mères est célébrée le deuxième dimanche de mai. En France, à Monaco et dans plusieurs pays d'Afrique francophone, elle est célébrée le dernier dimanche de mai, sauf si ce jour coïncide avec la Pentecôte, auquel cas la fête est repoussée au premier dimanche de juin. Au Luxembourg, on fête les mères le deuxième dimanche de juin.

Lire la suite

La Pentecôte

Fête religieuse juive d'origine païenne célébrant le début des moissons, Shavuot (ou Chavouot) – ou plus exactement Hag Shavuot, qui signifie en hébreu « fête des semaines » –, est la deuxième, avec Pessah et Sukkot, des trois fêtes qui imposaient un pèlerinage au temple de Jérusalem.

Prescrite dans le Lévitique, XXIII, 15-20, la fête de Shavuot est célébrée le cinquantième jour, soit sept semaines après l'offrande de l'omer (la première gerbe d'orge coupée et offerte le lendemain de Pessah, la Pâque juive). Elle porte également le nom de Pentecôte, du grec pentekostê (« cinquantième »). Elle est fixée le 6 sivan (ou 7 sivan pour la Diaspora), correspondant au mois de mai ou de juin.

Pendant la période du Temple, les Hébreux devaient apporter en offrande au Temple les premiers fruits de la récolte et également deux miches de pain pétries avec la nouvelle farine. Appelée également Yom ha-Bikkurim (« jour des premiers fruits », c'est-à-dire des « prémices »), parfois même Hag ha-Qazir (« fête de la moisson »), Shavuot est toujours célébré par les synagogues, qui sont en ce jour décorées de fruits et de fleurs.

Dans le judaïsme rabbinique venu après la destruction du second Temple, Shavuot est associé au moment du don de la Torah, lorsque Moïse reçoit les tables de la Loi au mont Sinaï (Exode, XIX, 10-11). Les passages de la Torah et du livre de Ruth qui relatent cet épisode biblique sont lus et étudiés en cette occasion.

Lire la suite

Maison de la Harpe

Maison de la Harpe Celtique de Dinan

Maison de la Harpe Celtique
Ti an Delenn

 

Hôtel de Kératry julio MMXII 01.JPG

L'ancien Hôtel de Kératry abrite la Maison de la harpe celtique

La Maison de la Harpe Celtique , en breton Ti an Delenn, est un bâtiment du Moyen Âge au 6 rue de l'Horloge à Dinan, renfermant depuis 2003 le siège social du Comité des Rencontres Internationales de Harpe Celtique (CRIHC) et servant de lieu d'expositions et d'ateliers.

 

Placée au cœur de la cité médiévale de Dinan, la Maison de la Harpe s’ouvre à des traditions à la fois proches et lointaines.

Pour tout savoir sur la harpe celtique et les harpes traditionnelles du monde, une visite s’impose !

Selon la programmation, différentes expositions vous sont proposées :

l’exposition « Harpes des Celtes, corps et âme », qui présente au fil d’un parcours ludique et pédagogique, l’histoire de la harpe celtique, ses légendes et sa fabrication ou des expositions temporaires. Sans oublier de nombreuses animations pour les petits comme les plus grands, autour de l’instrument, des ateliers, des concerts et un lien toujours renouvelé avec les musiciens… pour le plus grand plaisir de nos oreilles !

Un espace boutique vous offre également un grand choix de CD, livres et partitions.

La Maison de la Harpe est gérée par le Comité des Rencontres Internationales de Harpes Celtiques (CRIHC), association loi 1901, dont l’objectif est de promouvoir la harpe celtique, sous toutes ses formes. Le CRIHC organise tous les étés depuis 1989 les Rencontres Internationales de Harpe Celtique, festival à la renommée internationale.

Lire la suite

Les chemins & les Pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle

Statue de pèlerin à Puente la Reina.

 

Les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle se sont vu attribuer plusieurs noms selon les époques. Le plus connu est « Jaquet» (étymologiquement « celui qui va à Saint-Jacques »).

Le mot « Romieu » désigne à le pèlerin se rendant à Rome, autre grand pèlerinage. Le terme a également été utilisé pour d'autres pèlerinages et, suivant les époques, fut également donné aux pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

Source wikipédia

Lire la suite

Les Chemins de Compostelle

 

##

 

 

Notre acquisition personnelle

sur un vide-grenier, ce jour 12 mai 2018.

Les deux ouvrages bénéficient

d'un tirage de tête numéroté de

1 à 2500 exemplaires,

enrichi d'un dessin inédit ,

signé par l'auteur et imprimé sur  du 

RIVES SHETLAND blanc naturel 250gr.

Lire la suite

Bienvenue

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site